28/06/2010

Le sort en est jeté

Le 21 juillet, tous les agents reçoivent l’ordre de quitter le pays.

C’est dans la panique et la précipitation que les para-commandos ont évacué les quelques ressortissants belges groupés dans la ville de Kindu en rébellion et en proie au pillage; on n’a pas eu le temps d’attendre les retardataires venant de brousse.

Devant renoncer à leur idée de caravane, Mr Preat et Michel se sont vus dans l’obligation d’entreprendre à deux voitures le long voyage pour arriver au Ruanda. Ils ont circulé de nuit afin de ne pas se faire repérer, se sont fournis en essence dans des stations abandonnées ou chez l’habitant colon encore en place, et c’est finalement après avoir roulé durant 36 hrs qu’ils sont arrivés à Usumbura. Dans la ville il y avait tellement de gens à rapatrier… qu’il leur a fallu des jours et des jours d’attente pour enfin monter dans un avion qui via Kamina et Léopoldville les a ramenés en Belgique.

 

Commentaires

Comme déja évoqué dans ma mukande de la semaine passée, superbe témoignage que vos parents nous ont fait ici, prouvant les "structures" mises en place par les Belges : routes, rail, bateaux, aéroports, hopitaux, écoles.....qu'en reste t'il 50 ans plus tard....?
Merci de nous faire partager cette expérience !
Bien cordialement,
Michel (33 ans au Congo, entre 1961 et 1998)

Écrit par : Michel Zangerlé | 18/08/2010

Bonjour Michel,

Monique m'a transmis votre commentaire élogieux au sujet de mes mémoires et j'en suis fort touchée.. Merci merci
Bien sûr, vous êtes d'autant plus intéressé que vos parents et vous-même avez vécu au Congo.

Ce travail m'a pris de longues heures, m'a pris la tête.... m'a causé beaucoup d'émotion.
Michel est décédé en 1996 et c'est son souhait que j'ai exécuté en publiant les "Impressions Africaines...

C'est par la suite que l'idée m'est venue d'écrire "Rendez-vous à Ferekeni", heureusement nous avions gardé chacun notre correspondance et le courrier adressé à nos parents, ce qui m'a bien aidée à retrouver la chronologie des évènements.

Et puis je me dit qu'un jour mes petis-enfants s'y intéresseront....

merci encore pour votre sympathie
Betsy

Écrit par : Betsy | 19/08/2010

Bonjour Betsy,
j'imagine bien que cela a dû être émouvant de mettre tout cela sur "papier", mais croyez bien que cela en vaut la peine !
Merci à vous et Michel pour tout ce que vous avez fait pour ce beau Pays, dans des conditions pas toujours faciles, contrairement à ce que pensent les Muzungu !
Ces derniers ont toujours éprouvé beaucoup de jalousie à notre égard, mais ils n'avaient qu'à décider d'y aller, eux aussi ....
Je ne connais pas du tout le Maniema, mais tous les détails évoqués dans vos récits m'ont vraiment fait pensé à "mon" Mayumbe !
Aksanti !
Michel

Écrit par : Michel Zangerlé | 20/08/2010

Les commentaires sont fermés.