04/12/2009

Eté '58

Nous étions en juillet 1958. En avril de la même année s'était ouvert l'Exposition Universelle de Bruxelles et nous étions impatients de la visiter.

Après quelques jours de repos, nous avons pris contact avec nos amis que nous souhaitions revoir bien sûr. C'était possible évidemment, puisque nos parents ne demandaient pas mieux que de garder leur petite- fille, si heureux de la présenter aux voisins et commerçants !

Nous avons séjourné soit à Kapelle (chez maman) soit chez les parents de Michel à Schaerbeek. De part et d'autre l'on s'est évertué à nous gâter, à nous faire de bons repas aussi car j'avais fort maigri et cela inquiétait nos familles.

Monic petiteMonique, elle qui n'avait pas encore beaucoup pris d'autres repas que des biberons vu qu'on manquait de tout en brousse, devait faire connaissance de fruits et de légumes, de viande et de poisson et cela n'a pas été sans problème. Nous nous relayions pour la faire manger afin de ne pas perdre patience, elle recrachait tout... Nous avons entendu tant de commentaires de la part de la maman de Michel que nous avons fini par aller voir un pédiatre à Bruxelles qui nous a semoncé en disant que l'enfant était parfaite et que nous devions la laisser tranquille.

Michel était bien décidé (conseillé par d'autres coloniaux) à acheter une voiture d'occasion pour la durée des six mois de congé mais lorsque son père l'a appris, il l'en a dissuadé en disant que de toute façon nous pourrions disposer de sa voiture si nécessaire. Et c'est vrai que pour nos navettes d'une famille à l'autre papa nous a été d'un grand secours. Nous avons été reçus d'une façon très enthousiaste par les frères & soeurs, les amis, les voisins… nous avons été gâtés, Monique a été adulée, vraiment, c'était extraordinaire!

EXpo1EXpo2
Nous avons pu visiter l'exposition universelle à deux reprises en nous déplaçant en bus don’t une fois avec bébé & poussette! Cela nous a beaucoup plu. Nous avons même assisté à la fermeture de l'expo en compagnie de nos amis et terminé à la Belgique Joyeuse. Nous avons eu beaucoup de chance de vivre ces choses là!

A la fin de l'été - ayant fait le tour des connaissances et familles (Namur, Andenne, Tervuren, Rhodes St Genèse, les amis de Bruxelles) - la vie de chacun a repris son cours. C'était devenu un peu difficile de continuer à vivre chez les parents et nous avons loué un appartement à Coxyde pour le mois de septembre. Papa nous y a conduit avec tout notre barda. Nous étions heureux de prendre un peu d'autonomie. L'appartement était bien (deux chambers) et maman est venue nous y rejoindre quelques jours. Le temps n'était pas extraordinaire, aussi on passait le temps en balades en traînant la poussette de plage en dunes. Fatigant! Finalement, au bout de trois semaines de vent et de battement de volets, ce n'était plus possible et on a demandé à papa de revenir nous chercher.

Re-séjour chez les parents. Le temps nous semblait long, nous allions promener Monique et nous aspirions déjà au retour en Afrique...

 

Les commentaires sont fermés.