26/04/2009

Jeudi 26 avril '56

Jeudi, traditionnel souper chez les Pirson. Nous y allons avec la benne Chevrolet et changeons à la Bombili avec une benne Mercedes. Un nouvel orage menace. Pendant toute la soirée, il tombe une "drache" du tonnerre compromettant notre retour...

D'ailleurs, on apprend que notre benne Chevrolet s'est embourbée de l'autre côté de la rivière... Pour ne pas risquer d'accident inutile, nous resterons ici ce soir, le Père et moi. Nous (Pirson entre-autres) essayons d'expliquer à un policier qu'il doit avertir Stephan (le chauffeur du Chevrolet) que les deux blancs ne rentreront pas ce soir. Cet olibrius ne comprend rien... Pirson manque de rendre l'âme de désespoir devant la bêtise de l'élite des Babemo. D'autres policiers sont appelés. Rien à faire, tous sont aussi bêtes les uns que les autres...

Le Père dormira dans la première pièce du gîte. Moi je passe une nuit blanche dans un petit pavillon. Je fais les 100 pas le matin, bien avant l'aube...

 

Les commentaires sont fermés.