04/03/2009

Vendredi 2 mars '56

Comme Rochez voudrait partir demain, samedi, avec la baleinière Cotonco jusqu'à Lokandu, il lui faudra partir très tôt de façon à pouvoir quitter Kowé le jour-même pour être à Kindu le dimanche. Je comprends fort bien son point de vue: il est agréable d’être le dimanche soir à Kindu. Le hic de l'affaire, c'est qu'il y a des bagages pour deux voyages! Ce qui exclut d'office la prétention de quitter Kowé demain à moins que les bagages ne partent aujourd'hui.... Je comprends vite et, 30 minutes plus tard, nous partons porter les bagages à Kowé.

Passé Makembe, je suis des traces fraîches de camion... et quelques kilomètres plus loin, je le rattrape: c’est Saccarotti. Puisqu'il se rend à Kowé, nous lui confions le chargement et le boy qui le surveillera sur place.

Je nettoie en vitesse les bougies pleines d'huile de la jeep et nous rentrons vers Ferekeni sous un ciel d'encre. A 3km de Ferekeni, l'orage claque déversant des tonnes d'eau... je rentre avec 3 bougies. Réparation et nous filons à Pokwonyama où les Pirson nous ont invités à souper. Très agréable soirée. "C'est dommage que Pirson n'est pas un peu plus actif, sinon c'est un couple agréable..." me dira Rochez en rentrant. Oui mon vieux, je sais…

 

Les commentaires sont fermés.