25/02/2009

Vendredi 25 février '56

A l'aube, je pars vers Yumbi, très doucement pour ne pas me casser la bobine avec ma vieille charrette...  A Pokwonyama, j'embarque Raphaël, le mécanicien de Pirson. En cours de route, il nous faut resserrer plusieurs fois les boulons. J'arrive à Yumbi, chez H.T. où j'explique à Massart - le type qui nous a accueilli en novembre et qui a eu le malheur de dire qu'il était toujours à notre disposition - les ennuis que j'ai rencontrés. Un mot au chef de garage et l'affaire est dans le sac. On arrangera cela. Je fais d'ailleurs un tour avec lui qui localise le mal avec une aisance qui me laisse sceptique sur la qualité de son diagnostic... nous verrons cela à l'autopsie.

“Oui, c'est cela… depuis deux mois vous roulez avec cet engin sans un atome de graisse dans le roulement avant droit…”. Conclusion logique: tout le truc est foutu. Buselure... c'est le remède. Amen, le médecin a donné sa drogue. Le principal c'est que cela marche à nouveau car le vélo: j'en ai plein le dos (pour autant que l'on fasse du vélo avec le dos évidemment). J'attends les Pirson et nous filons à Punia.

Les commentaires sont fermés.